Procédure de réglage d'un microscope droit :

Description des éléments du microscope : 

Description des éléments d'un microscope droit document Claude Gonon Microscopie
Description des éléments d'un microscope droit

Réglages de la tête d'observation :

Types de têtes binoculaires

 document Claude Gonon Microscopie
Tête de microscope à compensation manuelle

Tête à compensation manuelle :

Reporter le chiffre de l'écartement interpupillaire en réglant la ou les bagues de correction dioptrique à la même valeur (ex. 64 mm).

Réglage tête binoculaire document Claude Gonon Microscopie
Tête de microscope type Siedentopf

Tête type Siedentopf (rotation 360°) :

Ajuster la ou les bagues de correction dioptrique à zéro ou tangente à la bague horizontale.


  • Écartement inter pupillaire :

Ecarter les deux porte-oculaires jusqu’à superposer les 2 images et n'en obtenir qu'une seule.

Le repère (55 à 75) indique la distance inter pupillaire en mm.

Pour un écartement linéaire, reporter ce chiffre sur les portes oculaires gradués.

Pour un modèle 360°, amener sur le point 0 ou tangent au repère horizontal.

 

  • Correction dioptrique :

Ajuster la mise au point avec l'œil droit dans l'oculaire droit.

Observer avec l'œil gauche dans l'oculaire gauche. Corriger la bague porte oculaire jusqu'à la mise au point de l'image identique à droite et à gauche.

A défaut, les 2 bagues doivent être sur le même plan, en position intermédiaire (repère médian ou 0).

 

  • Sortie trinoculaire : certaines têtes sont équipées d'une sortie pour photo ou vidéo.

Une tirette renvoi l'image vers les oculaires ou vers la caméra.

 

  • Oculaires : ils doivent être appairés selon les mêmes caractéristiques.

Certains sont équipés d'une correction dioptrique, de bonnettes et de réticules gradués (échelles x, x-y, quadrillages...).

L'oculaire est défini par son grossissement (ex. 10x) et son indice de champ en mm (ex. 20).

Le champ observé correspond au rapport : Indice de champ / grossissement objectif

(exemple avec un objectif 40x : Champ observé = 20 mm/40x = 0.5 mm)

 

Objectifs :

Les objectifs sont définis par leur grossissement (de 1x à 150x), leur qualité (correction d'aberration géométrique ou chromatique), leur ouverture numérique (0.1 à 1.4), à sec ou immersion d'huile (amélioration de la résolution).

 

2 conceptions :  

- optiques à 160 mm (convergence sortie objectif, plan image à 160 mm des oculaires).

- optiques à l'infini (faisceau parallèle et convergence au niveau de la tête) : objectifs modernes.

 

Manipuler les objectifs par le bord cranté de la tourelle (et non pas par les objectifs), du plus faible au plus fort grossissement. Attention à ne pas accrocher le porte lame métallique.

 

Grossissement total = Grossissement oculaires x grossissement objectifs

Exemple : [10x] x [40x] = 400 fois

 

Platine porte objet :

Platine à déplacement X-Y avec les molettes (la souplesse du mouvement doit être identique, sans jeu ni résistance).

Le porte échantillon doit pincer la lame, sans à-coup (vérifier son serrage et sa propreté).

 

Mise au point :

  1. Mise au point macrométrique : grosse molette pour une approche rapide.
  2. Mise au point micrométrique : petite molette pour une approche fine (graduation en microns).

Certains systèmes sont équipés de butée haute et de frein de serrage de la molette macrométrique.

Eclairage :

  • Vérifier que le potentiomètre soit au minimum avant allumage du bouton marche/arrêt.

Baisser le potentiomètre en fin d'utilisation. Lors du remplacement de lampe, respecter sa tension et sa puissance (exemple 6v 20w, 12v 100w...).

 

Condenseur : (réglage de Köhler)

Le condenseur permet la transmission de la lumière dans l'objectif et doit être parfaitement réglé.

  • Diaphragme de champ : (généralement à la base du microscope) permet le réglage de Köhler.
Réglage de Köhler document Claude Gonon Microscopie
Images observées lors du réglage de Köhler


- Placer un échantillon, effectuer la mise au point au grossissement 10x.

- Fermer le diaphragme de champ : un halo de lumière plus ou moins net apparaît dans l'oculaire (fig.a).

- Monter le condenseur (molette latérale) jusqu'à l'apparition de la netteté des bords du diaphragme

- Centrer le condenseur (fig. b) en agissant sur les 2 molettes en V devant le condenseur.

- Ouvrir et ajuster le diaphragme de champ tangent au bord externe et affiner le centrage (fig. c).

- Ouvrir le diaphragme de champ pour que les bords disparaissent complètement (fig. d).

 

  • Diaphragme d'ouverture :

Ce diaphragme améliore le contraste de l'image et la profondeur de champ :

- le diaphragme trop ouvert, l'image est terne

- le diaphragme trop fermé, l'image se dégrade.

 

Condenseur de microscope
Diaphragme d'ouverture du condenseur

< Position du diaphragme selon grossissement


< Bague de diaphragme  (graduée de 0.1 à 1.2)



  • Méthode théorique : régler le diaphragme à 80% de l'ouverture numérique de l'objectif utilisé :
    • D = 0.80 x O.N.
  • Méthode empirique : fermer progressivement le diaphragme jusqu'au point sensible du changement de contraste.
  • Contrôle visuel : en retirant un oculaire de son logement, les bords du diaphragme d'ouverture rentrent de 20%.

Réajuster l'intensité lumineuse si nécessaire lors du réglage du diaphragme.

 

Méthodes d'observation :

  • Fond clair :

C'est la méthode couramment utilisée : l'éclairage illumine l'échantillon par diascopie.

Un filtre bleu (lumière du jour) permet une restitution des couleurs naturelles pour les lampes halogènes.

 

  • Contraste de phase et fond noir :

L'observation de cellules claires sur un fond clair étant difficile, le contraste de phase permet de distinguer leur contour sur un fond gris. Il est constitué d'un anneau noir gravé dans chaque objectif que l'on superpose sur un anneau lumineux de même taille situé dans le condenseur.

Les anneaux doivent être parfaitement alignés pour que la lumière soit déphasée.


Le fond noir possède un anneau plus large qui donne ce fond noir et inverse le contraste.


- Sélectionner la bague de phase correspondant à l'objectif

- Retirer un oculaire et utiliser une loupe de centrage. Centrer l'anneau de phase avec l'anneau noir

 

Centrage contraste de phase document Claude Gonon Microscopie
Centrage des anneaux de phase (bien réglé à droite)
  • Fluorescence :

La fluorescence permet d'observer des cellules qui fluorescent, non visibles avec l'éclairage halogène en fond clair.

Un boitier lampe à vapeur de mercure sur l'épi-illuminateur propose un large spectre de lumière.

Des cubes sélectifs permettent l'observation de l'infrarouge à l'ultraviolet. Un filtre d'arrêt protège les yeux.

L'éclairage illumine l'échantillon par réflexion ou épiscopie (Epi-fluorescence).

 

  • Conseils de bon usage :

- Vérifier ces réglages régulièrement.

- Couvrir le microscope avec sa housse en fin de journée (après refroidissement de la lampe).

- Nettoyer les objectifs à immersion d'huile après utilisation (alcool & papier optique).

- Nettoyer les optiques avec une lingette imbibée et le microscope avec du papier imbibé d'alcool.

- Faites réviser votre microscope par un spécialiste tous les ans (à défaut tous les deux ans).